Un texte une image – n°7

27 Mai Un texte une image – n°7

Ne regarde pas l’onde

 

« Ne regarde pas l’onde,
Puisque tu passes
Et que ton cœur lasse
Ne sait retenir ses pensées.

J’ai penché sur ta joue
La mienne mouillée, comme un bandeau
D’amertume et d’écume,
J’ai soupiré pourtant.
A mon oreille, le doux chant du passé.
Je t’ai vu, tu as tremblé,
J’ai tremblé et ma peau
Contre la tienne, a raconté le chemin,
Le lointain parcourt
Qui nous unissait.

Père, mon père vascillant,
Murmure moi les contes anciens !
Je suis construite de tes mots.
Il n’y a pas d’autres fils que tes doigts
Aux miens minutieusement attachés.
Tes doigts qui racontent dans ma paume
Tout l’amour de l’histoire,
Faisant fuir les tourments
Les égarés des nuits.

Ne regarde pas l’onde
Puisque tu passes
Et que ta mémoire lasse
Ne sait retenir ses pensées.

J’ai déposé à tes pieds les pierres du temps
Et si je n’ose prendre tes mains
En mes mains, parfois,
C’est de peur de les voir se tordre.
Dieu qu’il est fragile ton grand corps
De verre et de poussière!
La rive s’éloigne et je te regarde du guêt.
Tu chantonnes et murmures,
Et ton murmure est un nid.

Père, mon père vascillant,
Chante moi les rires ancestraux !
Je la sens ta caresse dans les flots
De mes cheveux lâchés.
Ton odeur est de feuille et de miel.
Mon amer, la peur du loin.
Tu t’éloignes puis reviens,
Je t’aperçois et oublie ta peau
Et ton visage.
Mais ta voix, toujours, resurgit.

Ne regarde pas l’onde
Puisque tu passes
Et que ta mémoire lasse
Ne sait retenir ses pensées. »

Texte: Claire Brandin

Photographie : Gilles Carle et Chloé Sainte Marie

Claire Brandin
contact@clairebrandin.com
Aucun commentaire

Publiez un commentaire